Avertissement

Ce site contient des textes a caractère sensible (érotisme, délires des deux fondatrices sous l'emprise de hautes doses de Yaoi...). Il est déconseillé aux personnes n'étant pas majeures ou saines d'esprit.

Si cet avertissement n'était pas présent sur le site d'où vous venez, merci de prévenir le Webmaster que ce site possède du contenu sensible.

Et puisque personne ne lit les disclaimers jusqu'au bout, je passe une petite annonce : si tu es mignon(ne), intelligent(e) et célibataire, pense a écrire un petit MP a Nikolaï Tokarev ;).


Sortir - Entrer


FAQ   Rechercher   Membres   Groupes
Profil    Se connecter pour vérifier ses messages privés    S’enregistrer    Connexion
Sakurazawa Mizutani

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Naogi Center Index du Forum -> Eux les humains [ Hors Jeu ] -> Dossiers
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Sakurazawa Mizutani
Nouvel arrivant

Hors ligne

Inscrit le: 03 Jan 2009
Messages: 1

MessagePosté le: Jeu 8 Jan - 22:35 (2009)    Sujet du message: Sakurazawa Mizutani Répondre en citant

- Nom : Mizutani
- Prénom : Sakurazawa, surnommé Saku ou Sakura
- Âge : 18 ans
- Date de naissance : 28 avril 1989
-Signe astrologique : Petit taureau
-Orientation sexuelle : Gay à 98 %, si il est suffisamment torché et qu’une fille assez entreprenante passe par là il se laissera faire. Mais il lui en faut beaucoup pour être torché…Il supporte bien l’alcool le p’tit gars, même si ça lui arrive de temps en temps, faut juste bien viser, oui lui payer les consos. Mais l’idée de conclure avec un partenaire féminin ne lui viendra jamais de lui même.
-Groupe Sanguin : O+ (donneur universel la classe)
-Allergies : Allergie à l’aspirine…
-Traitement médical particulier ? Son biberon de Tequila et ses cigarillos quotidien. Il utilise aussi une grande quantité de crème pour adoucir les mains. A certaine occasion des séances de Kiné pour son dos.
-Logement : Pensionnat

Pouvoir
-Nom : Marionnettiste
-Description : Sakura peut créer des fils et les utiliser de différente manières. Il les secrète par des glandes qui se sont développé dans l’espace entre ses ongles et ses doigts.
Il à la possibilité de les utiliser comme arme, en tant que fouet, ou en variant sur leur grosseur et qualité les fils peuvent même couper. Il peut bien sur s’en servir pour attacher les autres ce qui est un processus de défense.
Il peut aussi s’en servir comme d’un lasso, très pratique pour attraper la bouteille de Tequila sans se lever.
Il y’a d’autres possibilités qu’ile ne maitrise pas encore ou qu’il n’a peut être même pas découvert.
-Taux de maîtrise : 4 Il lui reste encore plusieurs subtilités à maitriser. S’en servir en les lançant comme un grappin n’est pas encore maitriser et il s’est pris de bonnes gamelles. Comme la fonction ultime qui serait de diriger les gens à distance comme un marionnettiste il ne l’a réussi qu’une fois pendant 5 min avec quelqu’un qui était à un mètre, il pourrait faire bien mieux, plus longtemps et de plus loin, jusqu'à une dizaine de mètre dans l’absolu…Mais on en est encore loin.

Histoire
-Famille :
Père: Shinichi Mizutani. Chef de service, cardiologue dans un grand hôpital, Shinichi jouit d’une très bonne situation mais celle-ci lui prend tout son temps. Il n’est que peu disponible, voir pas du tout. Toujours au travail, le téléphone sans arrêt branché. Il n’a pas transmis grand-chose à son fils, à part sa grande taille. Shinichi mesure en effet 1m80
Mère (décédée): Anko Mizutani, (nom de jeune fille Ogino). Sakurazawa s’entendait très bien avec sa mère. Elle lui à transmis la finesse de son physique, et il lui ressemble beaucoup. Dans le menton pointu, et l’air perpétuellement ailleurs. Elle était issue d’une famille de classe moyenne, et ne devait ses études artistiques qu’à une bourse, récompensant son talent. Le petit Saku, à toujours été très fière de sa mère.

-Histoire : Fils unique, Sakurazawa, est né dans un contexte plus que favorable. Son père en tant que médecin gagnait bien sa vie. Malheureusement ce métier lui prenait aussi beaucoup de temps, il avait un poste à haute responsabilité dans un hôpital, et multipliait les heures de gardes et de gestion, en plus de ses interventions en tant que cardiologue. Sa mère était une artiste-peintre, elle travaillait chez elle dans une petite pièce à coté de la chambre de Sakurazawa, petite pièce ou elle avait installé son atelier. Elle arrivait à vendre régulièrement des toiles.
L’ambiance dans la famille était assez bonne ; elle était même chaleureuse. Le petit Saku reçu une bonne éducation, un peu bourgeoise, mais sa mère insista auprès de son père pour ne pas négliger une certaine ouverture. Son père le planta devant un clavier de piano, tandis que sa mère insista pour lui fourrer une basse dans les mains. C’est le domaine ou Sakurazawa se débrouillera le mieux, il restera assez hermétique aux cours de langues étrangères, aux enseignements scientifiques ou technologique. Il ne fut que peu intéressé par les autres cours qu’on lui dispensait chez lui, en parallèle avec ses propres cours. Dès le primaire on commença à lui faire subir ce double cursus de manière intensive, il devait compter parmi les meilleurs de demain. En vain, le jeune homme restera médiocre partout. Il passait assez facilement les épreuves, ainsi ne brillait pas et ne se distinguait pas par la réussite escomptée par le paternel. A part en musique et littérature. Ce qui vexera beaucoup son père mais réjouira énormément sa mère. Elle avait le fils dont elle avait rêvé. Artiste et discret, avec une grande sensibilité.
Le lien entre Sakurazawa et son père se dénouera petit à petit, l’entente restera cordiale, mais le père ne se reconnaissait pas en son fils et le fils ne se reconnaissait pas en son père. Lui qui allait les choses carré, et appréciait tout ce qui était nette et avait une solution, ne comprenait pas l’engouement pour ces disciplines aux règles molles sans structure rigides.
Un drame frappera la famille alors que Sakura avait 13 ans. Alors que sa mère revenait de faire des emplettes, elle fut victime du contre coup d’un accident de la route. Un conducteur perdit le contrôle de son véhicule, et en emboutit un autre qui fut projeté sur le coté et faucha plusieurs personne sur le trottoir une seule personne mourus, et malheureusement pour Saku ce fut sa mère. Elle avait été prise entre le mur et le capot de la voiture. La maison ne fut plus aussi joyeuse. Elle ne devint plus qu’un lieu de passage, ou père et fils se croisait occasionnellement comme deux connaissances à peine intimes. Les échanges ne se faisaient plus que par monosyllabes
C’est peu après que les premiers signes de la mutation de Sakurazawa vont se faire sentir. Il revenait de faire une visite sur les lieux ou sa mère reposait. Il n’acceptait pas encore sa mort, et ne pouvait s’empêcher de trouver ça injuste, de maudire tout, le destin, les conducteurs des voitures, et même son père, ce fantôme qui s’il s’impliquait plus aurait emmené sa mère en voiture et l’aurait ramené. Alors qu’il envoyait gentiment tout ce petit monde se faire torturer par tous les démons de la création, il attrapa sa basse seule palliatif capable de le calmer. Et commença furieusement à placer des accords, jouant de toutes ses forces. Il tira tant et si bien sur les cordes, que l’un d’elle fini par claquer, vaincu par la hargne et les mauvaises ondes du jeune homme. Le jeune homme contempla dépité le gâchis, il était a cours d’argent de poche, et l’idée de passer une semaine sans pouvoir jouer de sa chère basse, toute neuve offert par sa mère à son dernier anniversaire, calma sa hargne mais le plongea aussi dans une profonde tristesse. Il passa pensivement sa main le long du manche lissant le fil brisé entre ses doigts, le suivant et le posant à son attache. Les yeux dans le vague il répétait inlassablement son geste. Sans se rendre compte il commença à reconstruire la partie du fil qui restait relié à l’autre bout, et petit à petit le manque se combla, et il finit même par se rattacher de lui-même.
Sakurazawa, comprit vite de quoi il s’agissait une de ses camarade Tsubomi Kato, était parti l’année dernière, elle avait l’étrange pouvoir de contrôler les ondes, le sondes de radio, magnétique, peut être même cérébrales. C’était plus qu’une simple camarade de classe, c’était un peu la grande sœur qu’il n’avait jamais eu. Il savait ainsi ce qu’était la mutation. Et songea qu’il devait sans doute en faire partie lui aussi. Il rangea cette information dans un coin de sa tête et n’y pensa plus pendant un moment.
Il continua ses activités comme avant. Son pouvoir restait discret, et Saku arrivait à le garder en lui. Ainsi jusqu’ à l’âge de 15 ans rien ne filtra. Ce fut l’année de son premier amour. Un grand blond aux yeux de glace. Premier être qui le mit en émoi. Quelques mois de passion s’en suivirent, passion qui fini par fondre. Et Sakurazawa se consola dans les bras d’un grand brun cette fois ci. Mais au plus mauvais moment, comme un cheval qui s’emballe il commença à secréter une énorme quantité de fil qui saucissonna son amant du moment, ne laissant de sortit que les yeux et le nez Ce qui lui fit échapper de peu à l’homicide, les fils ainsi serré ne laissant pas passé l’air.
Il se sauva sans demander son reste. Il aurait voulu oublier cette histoire, et rester avance sa vie là ou il était… Mais on n’a pas toujours ce qu’on veut… Hein ?! Comme influencé par cette subite monté de pouvoir, ses cheveux qui avait auparavant une banale couleur châtain, mutèrent jusqu'à laisser voir un joli rose pale, flanqué de mèches blanches. Cette fantaisie aurait put s’expliquer, par une teinture originale, et l’incident aurait été clos… Si l’amant saucisson avait tenu sa langue, et si de nouveaux incidents ne s’était pas produits.
C’est ainsi que peu après son seizième anniversaire, Sakurazawa fut envoyé par son père à Naogi. Avec peu de bagage, sa basse et des partitions, quelques photos de sa mère et de ses œuvres, des fringues et de la ferraille (bijoux en tout genre), un baladeur et un téléphone portable perfectionné offert par son père en cadeau d’adieux.
Finalement Saku, ne s’est pas trop mal adapté à sa nouvel vie, son père lui envoi régulièrement de l’argent de poche, comme pour garder un contact, avec parfois quelque cadeaux comme des partitions…La nouvelle indépendance qu’il à acquise lui plait, plus besoin de se planquer pour siroter sa bibine ou griller un de ses cigarillos, ou une de ses clopes quand il est en dèche de cigarillo. Il continue à être assez moyen partout, il n’a pas bossé sérieusement dans ses premières années et ses résultat était bien en dessous de médiocre, oui pitoyable, peut être cette année qui sait, sera t‘il plus sérieux…



Description
-Morale : Sakurazawa est du genre discret. Il ne cherche pas à se faire remarquer. Sakura se déplace ainsi de manière décontracté, il n’est pas avachi, il s’assume comme il est, ou pense s’assumer. Il ne s’énerve pas facilement, c’est une peu une cocotte minute, il encaisse et prend en note. Et si la personne dépasse un certain quota, il se reprend tout ce qu’il avait accumulé depuis le début.
Il est assez difficile de gagner la confiance de Saku, il ne donne pas son amitié facilement. Mais on peut vite se faire voir sous un mauvais jour même si il ne le montre pas forcément
Même si il ne s’énerve pas facilement, quand ca lui arrive, il explose avec la froideur d’une avalanche, avec une volonté implacable et difficile à calmer. Un coup de maillet spécial insomnie est le moyen le plus sûr.
Son apparence de calme et de sérieux joue ne sa faveur, ce qui explique que malgré ses résultats, innommable en cours il ait put être nommé chef de dortoir. Quand quelque chose lui plait, comme la musique, il est capable de se donner totalement. Le seul moment ou son masque se fendille c’est quand il joue de la musique.
Oui car cette froideur est bien un masque, une armure, pour ne plus avoir à souffrir.
Il a tendance à tout vouloir analyser, étudier les autres pour pouvoir être toujours en bonne position de négocier. Il li arrive assez régulièrement de se planter.
En amour il ne tombe presque jamais amoureux, néanmoins il peut s’enticher et avoir des coqueluches, ce qui se limite à une vague tendresse, et une attirance sexuelle débridé. Il peu même en avoir plusieurs en même temps. Son appétit est sans limite. Il peut d’ailleurs assumer tous les rôles dans une relation.
-Aime : Jouer de la musique ; essayer de nouvelles partitions ; fumer avec un verre de Tequila à portée de main ; écouter de la musique… Faire tout ça en même temps 8D
-Aime pas : Les gens insensible à la musique. Qu’on critique ce qu’il joue. Ne pas avoir de crème à portée de main. Les « piles électriques » l’insupporte, ces personnes qui bavassent et envoi leurs énergies dans tous les sens…
-Idole : Quelque grands bassistes ou pianistes jouant des groupes de Visual. Il admire les autres musicien également mais plus proche de ceux qui jouent des instruments qu’il à lui-même pratiqués. Il envisage d’ailleurs de s’essayer à un dernier instrument la batterie par exemple...

-Physique : Sakurazawa, à un physique assez androgyne. Il a le visage fin aux traits peu marqués. Des lèvres bien dessinées, qui savent esquisser un sourire charmeur à souhait. Fines mais pas sans une certaine pulpe. Elles rosissent légèrement tout comme ses joues quand le temps refroidit. Le teint pâle et laiteux, Sakura semble assez délicat. Ses yeux sont ne laisse que rarement voir ses sentiments, et quand c’est le cas ce sont plutôt les négatives. Des yeux fins en amande complètent le portrait de ce visage tout en finesse. Des yeux qui sont qui plus est d’une couleur assez singulière, un mauve un peu gris.
Ses cheveux sont une de ses particularités qui saute aux yeux. Dans leur ensemble ils sont rose pâle. Mais il à également une énorme mèche blanche qi est toujours ramené sur le devant. Ses cheveux sont toujours à la « vas y que je me coiffe façon explosion nucléaire ». Jamais vraiment coiffé juste démêler de temps, ses cheveux semble avoir une vie propre, à tel point ils sont indomptables. Il lui recouvre régulièrement une partie du visage.
Le moins qu’on puisse dire c’est que le petit Saku à été gâté par la nature. Enfin pas si petit que ça puis qu’il culmine à 1m74. Il est taillé fin, sans pour autant manquer de courbe, et de douceur. Pas d’angle cassant dans son anatomie. Et sa finesse ne l’empêche pas de présenter un ventre avec de superbes et appétissante tablettes, et des bras joliment galbé par des muscles discrets mais visibles. Et en bonus des fesses rebondis, oui c’est important aussi.
Ses mains, sont fines et élégantes, il en prend grand soin et ça se voit.
Il n’est pas très fort physiquement mais pas totalement démuni, souple, il évite beaucoup d’attaque ou la renvoie quand il à un bon angle, il ne porte pas de coup, il fatigue l’adversaire. Malgré tout si jamais un jour il devait se battre, il ne serait pas faiblard au point de ne pas pouvoir faire un peu mal.
-Style vestimentaire : Il aime porter des vêtements un peu étranges. Un peu médiéval modernisé. Il porte ainsi souvent des tuniques cintrée qui le mette en valeur. Les manches remontant sur ses mains. Il Porte même parfois des mitaines. Les tuniques qu’il porte sont toujours en tissus fins et fluide même en Hiver. Il se protège alors si besoin avec son eternel veste à colle militaire, avec deux sangles sur l’épaule. Pour ce qui est de pantalon, il a une collection impressionnant de pantalon de cuir, tous semblables noirs bien coupés. Les couleurs sont toujours un peu les mêmes, toujours en noir pour ce qui est du bas. Pour le reste les tuniques sont dans des couleurs pastel, et plutôt froide, mauve, bleu, vert ; blanc, écru... Parfois exceptionnellement du rouge, mais ce n’est pas souvent, il n’a d’ailleurs que deux tuniques rouge dans sa garde robe, ce qui comparé au reste n’est que très peu. De grosses bottes noires complète le tableau.
-Particularités : Sakurazawa porte toujours au moins deux bagues en argent, ce ne sont pas toujours les même, il en a une petite collection. Il a souvent une longue chaine avec un pendentif en forme de basse (quelle originalité). Il porte deux anneaux dans le bas du cartilage droit. Un tatouage, mêlant une clé de sol et une clé de fa, s’étend de son omoplate gauche en glissant en longueur jusqu’au milieu de son dos. Ainsi qu’une petite araignée stylisée au poignet droit.
Enfin Sakura à tendance a avoir les ongles assez longs recouvert de vernis transparent pour les durcir, pour mieux jouer de son instrument

Pour les pensionnaires :
-Métier souhaité plus tard : Un métier en rapport avec la musique.
-Boulot à mi-temps : (pas obligatoire 8D) (si possibilité de cumuler avec chef de dortoir) Serveur dans le bar de Train.

Autre :
-Poste demandé : (si poste souhaité il y a) Chef de dortoir.



Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Jeu 8 Jan - 22:35 (2009)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?

Revenir en haut
Gabriel Evermint
Mutant V

Hors ligne

Inscrit le: 04 Juin 2007
Messages: 58

MessagePosté le: Lun 2 Mar - 03:27 (2009)    Sujet du message: Sakurazawa Mizutani Répondre en citant

^.^ Un nouveau, ça faisait longtemps ~~
Fifiche validée ^^

Bienvenue =p



Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 05:36 (2018)    Sujet du message: Sakurazawa Mizutani


Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Naogi Center Index du Forum -> Eux les humains [ Hors Jeu ] -> Dossiers Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Panneau d’administration | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2018 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com